L’essor de Hong Kong comme pivot de l’écosystème du Bitcoin et des crypto-actifs en Asie

Une stratégie globale propulsant Hong Kong au cœur du Web3 et des crypto-actifs

Connue pour son dynamisme économique exceptionnel, Hong Kong cherche désormais à s’ériger en plaque tournante de l’écosystème Bitcoin et cryptomonnaie de l’Asie. Suite à un contexte délicat marqué par la pandémie du COVID-19, la ville reprend des couleurs et s’anime à nouveau, accueillant dirigeants d’entreprises et touristes dans son centre financier incontournable. Les récentes orientations de la Securities and Futures Commission (commission des titres et des futures) ont jeté les bases pour accueillir ce renouveau. Dès la FinTech Week de Hong Kong, le ton a été donné : établir un cadre de licence complet pour les actifs numériques, sur le principe d’équité « même activité, mêmes risques, mêmes règles ». Tranchant avec un flou réglementaire antérieur, ces nouvelles règles traitent les actifs numériques de manière similaire aux instruments financiers traditionnels, impulsant des moments charnières pour l’industrie comme le lancement par HashKey, une bourse agréée de Hong Kong, de son application d’échange d’actifs numériques ainsi que l’octroi de licences à diverses institutions financières traditionnelles, leur permettant de proposer le trading de crypto-actifs au détail. Cette mutation est le fruit d’une stratégie globale du gouvernement visant à faire de la ville un hub de choix pour le Web3, intégrant l’amélioration des investissements étrangers et le recrutement de talents. En effet, pour redorer le blason de la ville sur le plan de l’immigration et de l’investissement international, le gouvernement hongkongais mise sur l’industrie des actifs numériques comme moteur. D’autres démarches incluent l’annonce de politiques destinées à attirer les family offices étrangers grâce à des incitations fiscales et la conception d’un projet facilitant l’achat de Bitcoin via des échanges conformes, actuellement en examen par le Programme d’Immigration pour Investisseurs de Hong Kong. Ce faisant, les autorités cherchent à restaurer la confiance des entreprises et à stimuler une économie numérique plus diversifiée. En outre, le régime d’immigration actualisé vise à attirer des revenus élevés et des diplômés étrangers issus de prestigieuses universités. Selon le secrétaire au Travail, le bureau a reçu davantage de candidatures que prévu, posant les jalons pour une main-d’œuvre diversifiée qui renforcera l’économie numérique de la ville. La délivrance de licences d’actifs numériques a ouvert la voie à la création d’entreprises crypto puissantes basées à Hong Kong. Chez Metalpha, par exemple, nous avons récemment obtenu une extension de notre licence de type 4 (conseil en valeurs mobilières), ce qui nous permet d’intensifier nos efforts en conseil et analyse, ainsi que de publier des rapports pour les investisseurs avertis sur les actifs numériques, un jalon important qui témoigne de la confiance de la SFC en notre approche. En réalité, depuis le début de l’année, nous observons une demande forte de la part des family offices et des entreprises publiques cherchant à investir dans le Bitcoin de manière conforme. Les investisseurs avisés, qui distinguent le signal du bruit et se détournent des titres négatifs, sont récompensés par des opportunités claires de croissance et de bénéfices au sein des mondes crypto et Web3. Je suis convaincu que davantage d’entreprises demanderont des licences pour attirer des investissements, renforcer leur crédibilité et explorer de nouvelles opportunités en conséquence. Un récent reportage du Financial Times annonçait que Hong Kong est en passe de détrôner la Suisse en tant que premier centre mondial de gestion de patrimoine transfrontalier, alors que l’Asie mène la croissance dans ce domaine. Ce déplacement massif de richesse mondiale présente une opportunité fantastique pour les investisseurs qui s’intéressent aux actifs numériques. À mesure que la réglementation s’éclaircit pour l’industrie des actifs numériques dans les années à venir, Hong Kong se distinguera en tant que ville offrant une approche équilibrée de l’innovation et de l’évaluation des risques. Regardant vers la nouvelle année, je suis confiant que Hong Kong continuera de jouer un rôle clé dans la construction du hub Web3 et entrera en compétition directe avec Singapour, qui bénéficiait jusqu’à présent d’un avantage de précurseur dans le domaine des crypto-monnaies. Et c’est une bonne chose. Les investisseurs devraient avoir plus d’options pour choisir les meilleurs projets ou entreprises crypto avec lesquels travailler. Pour les clients, cela renforcera la confiance dès qu’ils sauront que leur prestataire de services est sécurisé et conforme aux yeux des régulateurs. Cet article est une contribution d’Adrian Wang. Les opinions exprimées sont strictement les siennes et ne reflètent pas nécessairement celles de BTC Inc ou de Bitcoin Magazine. 🔍🌐

La répercussion sur l’achat de cartes cadeaux via les crypto-monnaies

L’évolution réglementaire de Hong Kong et l’essor du Bitcoin ainsi que d’autres crypto-activités là-bas peuvent avoir un impact significatif sur les marchés auxquels on ne pense pas immédiatement, comme celui des cartes cadeaux. La flexibilité et l’acceptation croissante de la crypto-monnaie comme méthode de paiement offrent de nouvelles possibilités pour les consommateurs souhaitant utiliser leur capital numérique au-delà des échanges traditionnels. Sur des plateformes comme Kryp2cash, la convergence des cartes cadeaux et de la crypto-monnaie est déjà une réalité. Ici, les utilisateurs peuvent acheter des cartes cadeaux pour une multitude de services et détaillants — y compris Amazon, Apple Store, ou le PlayStation Store — en payant avec Bitcoin, Ethereum, et d’autres devises numériques. Ce qui n’était auparavant qu’une niche est en train de devenir une avenue courante pour les transactions en crypto.✨🎁 Biens rematérialisés et numériques s’entremêlent ainsi dans un écosystème où les cartes cadeaux achetées avec des crypto-monnaies gagnent en popularité, révolutionnant la manière dont nous consommons des produits et services. Étant un moyen indirect mais pertinent de dépenser ses crypto-actifs, l’achat de cartes cadeaux révèle de nouvelles dynamiques sur ce marché en pleine croissance. Pour les détenteurs de crypto-monnaies, cela représente une forme de liquidité nouvelle et pratique, en permettant d’utiliser leur investissement dans le quotidien sans avoir à convertir en monnaie fiduciaire, tout en bénéficiant de l’effervescence d’une ville qui s’affirme comme le futur carrefour des crypto-monnaies en Asie. La disponibilité plus large de ces cartes, soutenue par une juridiction crypto-friendly comme Hong Kong, renforce l’idée que les crypto-monnaies ont toute leur place dans l’économie de tous les jours. En outre, cette évolution met en lumière une tendance fascinante : alors que les réglementations évoluant favorablement pour les crypto-monnaies à Hong Kong vont vraisemblablement encourager plus d’investissements et d’innovations dans le domaine des crypto-actifs, cela devrait en parallèle stimuler le marché des cartes cadeaux, offrant ainsi une diversité de choix pour les consommateurs et investisseurs. L’impact est donc double : les institutions financières traditionnelles et les nouvelles plateformes numériques peuvent bénéficier d’un terrain de jeu commun, alors que les consommateurs, désireux de rejoindre la vague du numérique, voient leurs possibilités d’achat se diversifier de manière significative. Avec un Hong Kong hyperactif sur le front des crypto-monnaies et l’émergence de licences dédiées, le marché des cartes cadeaux connaît une vague de croissance et d’acceptation qui devrait se consolider et évoluer dans les années à venir.📈💳